Avatar
Clabreche

0 Suivant 0 Adeptes
OTTAWA – Le gouvernement de l’Ontario a beau avoir annoncé la construction de 28 nouvelles écoles à travers la province, dont neuf pour les élèves francophones, le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) dénonce l’absence de financement pour ses projets.
Pour la première fois en dix ans, le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) ne recevra pas de financement pour construire de nouveaux établissements sur son territoire. La situation déçoit la direction du Conseil, qui peine à s'expliquer la décision du ministère de l'Éducation de l'Ontario.

Le CECCE rappelle qu'il doit composer avec une augmentation constante de sa population étudiante, qui se chiffre à 22 600 élèves en 2016-2017. Selon le Conseil, cela représente 750 élèves de plus que l'an dernier, une hausse qui justifierait la construction deux nouvelles écoles, par exemp
Le gouvernement de l'Ontario a annoncé vendredi qu'il compte investir plus de 56 millions de dollars pour la construction et l'agrandissement de plusieurs écoles de langue française dans la province, dont deux à Milton, au nord-ouest de Toronto.

« Nous avons écouté la communauté francophone, croyez-moi », a affirmé la députée de la circonscription de Halton et ministre associée de l'Éducation, Indira Naidoo-Harris lors d'une conférence de presse vendredi.
Une nouvelle école publique de langue française ouvrira ses portes en septembre prochain à Ottawa.
En raison de l'insuffisance des infrastructures et du financement qui limite la capacité de répondre à l'ensemble des besoins, le prochain plan d'action sur les...
La ministre de l'Éducation de l'Ontario encourage les conseils public et catholique de l'est de la province à trouver un terrain d'entente pour obtenir de nouvelles écoles. Les deux conseils ont besoin d'écoles secondaires et l'option d'un centre scolaire-communautaire conjoint est considérée.
À Ottawa, les responsables de l'École élémentaire publique Francojeunesse, qui est située au quartier Côte-de-Sable, ont présenté mardi soir des mesures spéciales pour gérer leur surplus d'élèves.

L'établissement du 119, rue Osgoode, a vu ses inscriptions exploser au cours des dernières années, à tel point que les locaux sont devenus trop exigus.
Quelque 190 000 élèves du secondaire en Ontario n'ont pas pu passer un test provincial de compétences linguistiques, jeudi matin, en raison de « problèmes techniques généralisés ».