Pour la première fois en dix ans, le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) ne recevra pas de financement pour construire de nouveaux établissements sur son territoire. La situation déçoit la direction du Conseil, qui peine à s'expliquer la décision du ministère de l'Éducation de l'Ontario.

Le CECCE rappelle qu'il doit composer avec une augmentation constante de sa population étudiante, qui se chiffre à 22 600 élèves en 2016-2017. Selon le Conseil, cela représente 750 élèves de plus que l'an dernier, une hausse qui justifierait la construction deux nouvelles écoles, par exemple à Kingston et dans le secteur du Glebe, à Ottawa.