Pour la cause linguistique, on nous promet un spectacle 100 % francophone pour la prestation de Gregory Charles... exceptions faites pour les Beatles, Nirvana et quelques autres incontournables qui viendront subrepticement se glisser dans le répertoire. Autres vedettes de la soirée : les 200 choristes des écoles De La Salle et Séraphin-Marion, invités à rejoindre l'artiste sur scène une demi-heure après le début du concert pour une incursion à la tonalité très différente vers le chant religieux. Réussi ! Le début du concert, pourtant, ne présageait rien de tel.