L'école élémentaire catholique Horizon-Jeunesse du quartier Vanier fait peau neuve.

Le gouvernement de l'Ontario a annoncé, vendredi, l'octroi de 8,2 millions $ pour la reconstruction totale de l'établissement scolaire du secteur Vanier.

«C'est très difficile de trouver de l'argent pour reconstruire une école du centre-ville parce que la demande pour de nouvelles écoles francophones est grande. Nous avons reconnu que cette école est trop grande, désuète. Nous avons besoin de réduire la taille et de moderniser l'école», a expliqué la députée d'Ottawa-Vanier, Madeleine Meilleur qui a fait
L'École élémentaire catholique Horizon-Jeunesse, dans le quartier Vanier, sera reconstruite à neuf.

Le gouvernement de l'Ontario a annoncé, aujourd'hui, qu'une enveloppe de 8,2 millions dollars sera débloquée pour le projet.

Le bâtiment qui abrite l'école a été construit en 1949. Un total de sept ajouts ont été aménagés au fil des ans, jusqu'en 1983.
Alors que plusieurs écoles primaires et secondaires débordent et doivent trouver des solutions pour accueillir de plus en plus d'élèves, c'est l'inverse qui se produit dans le quartier Vanier d'Ottawa.

Le gouvernement de l'Ontario investira 8,2 millions de dollars dans la reconstruction à neuf de l'école élémentaire catholique Horizon-Jeunesse.
On ne devrait pas demander à des élèves en fin de 8e année de faire des choix de cours qui « détermineront » leur carrière, selon le groupe de parents People for Education.

L'organisme revient à la charge sur la question du tri des élèves lors du choix de cours théoriques ou appliqués.

En Ontario, les élèves choisissent à la fin de la 8e année s'il désirent prendre des cours plus appliqués, qui préparent davantage les élèves à une formation professionnelle, ou plus théoriques, qui mènent généralement à des études universitaires.
Les enseignants de l'élémentaire pourraient débrayer le 10 mai si d'ici là leurs représentants syndicaux ne parviennent pas à s'entendre avec ceux de la Province dans le cadre de négociations contractuelles.

La Fédération des enseignants de l'élémentaire de la l'Ontario, qui représente environ 76 000 enseignants dans la province, dit avoir reçu le rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation de la part du ministère du Travail vendredi.
Tambourins, flûtes, bâtons, cris et autres instruments ont retenti dans les rues de «la ville des tentes» au Concours international de labour, vendredi, à Finch, dans le canton de Stormont Nord. Pas moins d'un millier d'élèves, pour la plupart vêtus de vert et de blanc, ont envahi le site afin de souligner à la fois la Journée des Franco-Ontariens, le 400e anniversaire de la présence française en Ontario, de même que les 40 ans du drapeau franco-ontarien.