Pour la première fois en 12 ans, le concert annuel des chorales scolaires lors du Lundi en Musique ne s'est pas tenu dans le confort du CNA mais au gymnase de l'école secondaire Woodroffe.

Est-ce dû aux rénovations en cours de l'institution culturelle ou aux réorientations artistiques de son nouveau chef d'orchestre? Certainement les deux. La première saison d'Alexander Shelley vise à «aborder la musique classique avec une perspective nouvelle» et tente de renouer avec la communauté. Quelque 500 élèves venus notamment des écoles francophones Charlotte-Lemieux, Séraphin-Marion et Omer-Desla
À Ottawa, les responsables de l'École élémentaire publique Francojeunesse, qui est située au quartier Côte-de-Sable, ont présenté mardi soir des mesures spéciales pour gérer leur surplus d'élèves.

L'établissement du 119, rue Osgoode, a vu ses inscriptions exploser au cours des dernières années, à tel point que les locaux sont devenus trop exigus.
Les toits de plusieurs édifices de la ville d'Ottawa sont devenus un terreau fertile pour l'énergie renouvelable au fil des ans. Vendredi, la mise sur pied d'un 1000e projet a été célébrée à l'école élémentaire et secondaire publique Maurice-Lapointe, dans le secteur Kanata.

«Cinq ans après la création du projet 1000 toits solaires, nous avons atteint notre but et des panneaux solaires ont été installés aux quatre coins de la ville d'Ottawa», s'est réjoui le maire Jim Watson, présent pour la cérémonie protocolaire.
Les écoles françaises de l'Ontario sont aux prises avec une grave pénurie d'enseignants qualifiés. Après les représentants des conseils scolaires et les associations d'enseignants, la ministre de l'Éducation reconnaît elle-même qu'il s'agit d'un problème réel pour le gouvernement.

Liz Sandals se dit maintenant prête à revoir la proportion des places réservées aux francophones et aux anglophones dans certaines facultés universitaires pour s'attaquer au problème.

Le manque d'enseignants francophones qualifiés est particulièrement criant dans le centre et le sud-ouest de l'Ontario, selon l
La ministre de l'Éducation de l'Ontario encourage les conseils public et catholique de l'est de la province à trouver un terrain d'entente pour obtenir de nouvelles écoles. Les deux conseils ont besoin d'écoles secondaires et l'option d'un centre scolaire-communautaire conjoint est considérée.