Pour la cause linguistique, on nous promet un spectacle 100 % francophone pour la prestation de Gregory Charles... exceptions faites pour les Beatles, Nirvana et quelques autres incontournables qui viendront subrepticement se glisser dans le répertoire. Autres vedettes de la soirée : les 200 choristes des écoles De La Salle et Séraphin-Marion, invités à rejoindre l'artiste sur scène une demi-heure après le début du concert pour une incursion à la tonalité très différente vers le chant religieux. Réussi ! Le début du concert, pourtant, ne présageait rien de tel.
Pour la première fois en 12 ans, le concert annuel des chorales scolaires lors du Lundi en Musique ne s'est pas tenu dans le confort du CNA mais au gymnase de l'école secondaire Woodroffe.

Est-ce dû aux rénovations en cours de l'institution culturelle ou aux réorientations artistiques de son nouveau chef d'orchestre? Certainement les deux. La première saison d'Alexander Shelley vise à «aborder la musique classique avec une perspective nouvelle» et tente de renouer avec la communauté. Quelque 500 élèves venus notamment des écoles francophones Charlotte-Lemieux, Séraphin-Marion et Omer-Desla