Avoir la tête dans les étoiles, ce n'est pas seulement du pelletage de nuages, ça peut aussi offrir des résultats concrets. Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) en sait maintenant quelque chose.

Le CEPEO officialisera mardi un partenariat avec le Cosmodôme, afin d'agrémenter ses programmes éducatifs, dont l'enseignement des sciences. Les deux partenaires apposeront leur signature au bas de l'entente, en matinée, en prenant place dans un simulateur d'apesanteur.
CHRONIQUE / S'agit-il d'une première dans le monde scolaire franco-ontarien? Je l'ignore. Mais qu'on mette un tel projet sur pied dans une école secondaire m'a agréablement surpris.

Un groupe d'élèves et d'enseignantes de l'école secondaire publique Maurice-Lapointe, dans le secteur Kanata, se sont regroupés cette année pour former l'«Alliance Gaie-Straight». Ou l'AGS, comme ils l'appellent. Il s'agit d'un club ouvert à tous les élèves de cette école dans lequel on discute ouvertement de l'homosexualité, de la différence entre le genre et l'orientation sexuelle d'un individu, d'ouverture d
Les toits de plusieurs édifices de la ville d'Ottawa sont devenus un terreau fertile pour l'énergie renouvelable au fil des ans. Vendredi, la mise sur pied d'un 1000e projet a été célébrée à l'école élémentaire et secondaire publique Maurice-Lapointe, dans le secteur Kanata.

«Cinq ans après la création du projet 1000 toits solaires, nous avons atteint notre but et des panneaux solaires ont été installés aux quatre coins de la ville d'Ottawa», s'est réjoui le maire Jim Watson, présent pour la cérémonie protocolaire.
L'organisme souhaite aider à prévenir et à éliminer ce qu'il appelle les « cyberagressions à caractère sexuel ». Il s'inquiète du nombre grandissant de harcèlements sexuels, de menaces ou de partage de contenu intime sans consentement sur Internet et dans les médias sociaux.

Pour mieux comprendre le phénomène, le CALACS interroge les élèves de quatre écoles secondaires francophones.