Une nouvelle école publique de langue française ouvrira ses portes en septembre prochain à Ottawa.
La ministre de l'Éducation de l'Ontario encourage les conseils public et catholique de l'est de la province à trouver un terrain d'entente pour obtenir de nouvelles écoles. Les deux conseils ont besoin d'écoles secondaires et l'option d'un centre scolaire-communautaire conjoint est considérée.
À Ottawa, les responsables de l'École élémentaire publique Francojeunesse, qui est située au quartier Côte-de-Sable, ont présenté mardi soir des mesures spéciales pour gérer leur surplus d'élèves.

L'établissement du 119, rue Osgoode, a vu ses inscriptions exploser au cours des dernières années, à tel point que les locaux sont devenus trop exigus.
To honour their francophone heritage local schools and francophone clubs will be celebrating on Friday, Sept. 23.


Students from Ecole Secodaire L’Heritage, Ecole Secondaire La Citadelle and Ecole Rose des Vents will be marching to the Cornwall Justice Building where they, along with dignitaries, and members of the general public will raise the francophone flag to commemorate the day of festivities.


“It’s the day we celebrate the flag of the Franco-Ontariens,” said L’Heritage principal Eric Genier. “It’s in conjunction with French Week as well.”
Le pavillon jardin et maternelle de l'École élémentaire publique Francojeunesse, à Ottawa, est l'édifice qui nécessite la réfection la plus importante parmi toutes les écoles de l'Ontario. Selon un rapport du ministère provincial de l'Éducation, son indice de vétusté est de 147 %.
It's a great opportunity for kids to experience French culture.

The Conseil des ecoles publiques de l'Est de l'Ontario has been offering local anglophone students the opportunity to immerse themselves in French language and culture through their Camp d'immersion culturelle at ecole l'Heritage this July.

"We started last year as a pilot project in two of our schools," said camp organizer Katia Dupond. "We held a camp in one of our schools in Ottawa and one in Trenton."

Dupond said she wanted to expand the project to include more regional areas and made the decision to include Cornwall
Pour la cause linguistique, on nous promet un spectacle 100 % francophone pour la prestation de Gregory Charles... exceptions faites pour les Beatles, Nirvana et quelques autres incontournables qui viendront subrepticement se glisser dans le répertoire. Autres vedettes de la soirée : les 200 choristes des écoles De La Salle et Séraphin-Marion, invités à rejoindre l'artiste sur scène une demi-heure après le début du concert pour une incursion à la tonalité très différente vers le chant religieux. Réussi ! Le début du concert, pourtant, ne présageait rien de tel.