Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud (CSDCCS) change son fusil d'épaule et veut maintenant s'associer au Conseil scolaire Viamonde pour la création d'un centre communautaire qui accueillerait deux écoles secondaires de langue française, l'une publique et l'autre catholique à Hamilton.
Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud (CSDCCS) a dépensé 5,6 millions de dollars pour l'achat d'un terrain à Hamilton où il projette de construire une nouvelle école secondaire française.

Le hic, c'est que le gouvernement provincial, de qui le Conseil dépend pour le financement de la construction de la nouvelle école, s'oppose au projet.
Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud confirme avoir reçu du financement de la province, plus tôt cette semaine, pour construire une nouvelle école primaire à Mississauga.
En milieu minoritaire, on aurait progressé de quelque 500 à 657 écoles en dix ans et de 137 000 à 160 000 élèves en cinq ans, une hausse de 16 %. Malgré la dénatalité et l’assimilation.

Durant les débuts de la gestion scolaire et jusqu’en 2010, les inscriptions sont restées aux environs des 150 000. Puis elles ont soudainement augmenté, surtout en Ontario, qui accueille les deux tiers des élèves hors Québec. Le Conseil scolaire catholique de Providence, par exemple, enregistre une hausse de 25 % depuis 2008.
Du 1er au 7 novembre, d’Oshawa à Windsor et de Sarnia à Niagara Falls, organismes et institutions invitent les communautés de langue française à célébrer l’apport de l’immigration à leur dynamisme. Pour les nouveaux arrivants, c’est également une occasion de découvrir des services et programmes qui leur sont destinés.

La 3e édition de la Semaine nationale de l’immigration francophone fut l’occasion pour de nombreux intervenants du sud de la province de se rassembler, le 2 novembre en matinée, au centre d’accès du Collège Boréal à Mississauga afin de procéder au lancement officiel des acti
Créer un plan avec le gouvernement pour plus d’infrastructures et augmenter le nombre d’étudiants dans les écoles en contexte minoritaire, voici le dossier prioritaire de Melinda Chartrand, élue présidente de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF) dans le cadre de son 25e congrès annuel qui s’est déroulé à Terre-Neuve-et-Labrador, en fin de semaine dernière.
Le rapport provincial sur les carrefours communautaires est accueilli de façon mitigée par les conseils scolaires francophones du sud de l'Ontario.

Le document propose entre autres la mise sur pied de partenariats entre les écoles et les groupes communautaires. Ceux-ci pourraient, par exemple, partager un édifice ou certains locaux.